• Espace presse
  • Météo
Rechercher

   

Collégiale Notre-Dame et Saint-Domitien

Précédent

Cinq églises ont successivement occupé l'emplacement de l'édifice actuel.

D'après la tradition, le premier oratoire aurait été érigé par Saint Materne au début du IVe siècle et remplacé, un siècle plus tard, par l'église construite sur ordre de Saint Agricole, Evêque de Tongres. Ruinée en 1013 après un ouragan, cette dernière fit place à une troisième, que devaient incendier, quarante ans plus tard, les troupes du Comte de Flandres Baudouin V. Notre Ville fut alors dotée d'une jolie église romane dont seule la crypte subsiste encore aujourd'hui. Début XIVe, le sanctuaire tombait en ruine et s'écroulait à son tour sous la pioche des démolisseurs.

La première pierre de la Collégiale actuelle, dédiée à Notre-Dame, fut posée en l'an 1311, le 15 mars, par le Prince-Evêque Thibaut de Bar Le chœur fut terminé en 1377 et tous les travaux achevés en 1536. L'édifice est un heureux mélange de gothique rayonnant du 14e siècle et flamboyant du 15e siècle. A l'extérieur, l'attention est attirée par l'énorme tour de plan carré autrefois surmontée d'une flèche incendiée en 1803.

Deux autres tours flanquent le chœur. Une grande rosace rayonnante, Li Rondia, a été pourvue de nouveaux vitraux dus au maître R. Julin (diamètre extérieur : 9 m, diamètre intérieur : 6 m). 

Dans la nef latérale droite, un escalier conduit à la crypte romane de l'église construite par Théoduin de Bavière (1066).
L'abside centrale semi-circulaire est ornée d'un grand Christ en croix de la fin du 12e siècle.

Pour les amateurs, visite virtuelle de la Collégiale :  www.youtube.com/watch?v=jzMa-SJfw_c

Tout savoir sur l'édifice : http://media.wix.com/ugd/d8cdde_6bf6c9fe1ad9426ea8436cf4ee0b3299.pdf

 

"Li Rondia"

La plus grande rosace, de style gothique rayonnant, en Belgique.

Son diamètre est de 6 mètres, il est de 9 mètres si l’on y comprend les pierres moulurées qui forment son encadrement.

 

Le Trésor de la Collégiale

(Crypte romane)

La Collégiale abrite aussi un prestigieux trésor, connu internationalement, dont les pièces principales sont un ensemble de quatre grandes châsses des 12e et 13e siècles

Celle de la Vierge dont la restauration a été terminée pour le récent réaménagement (2012)  de la crypte romane.
Celles de Saint-Mengold et de Saint-Domitien (cfr infra) et celle de Saint-Marc aux émaux remarquables.
 

D'autres pièces également exceptionnelles sont à découvrir : le médaillon émaillé de l'Arbre de Vie", chef d'oeuvre de l'art mosan (Vers 1160), le calice et la croix funéraires de Théoduin de Bavière (1075), la relique de la Vraie Croix ainsi que des orfèvreries remarquables hutoises et liégeoises.

Un site récent (2014) vous informe : www.tresordehuy.com

La châsse de Saint Domitien

Après cinq ans de travaux de restauration, la châsse de Saint- Domitien,  XIIe s., avec remplacements aux XIIIe s., XVe s., XVIe s., est rentrée à la Collégiale Notre-Dame de Huy. Cette châsse est attribuée à Godefroid de Huy, à

qui est également attribué la châsse de Saint-Mengold. La châsse de Saint- Domitien a été fortement remaniée au cours des siècles. Il n’y a plus aucun élément en argent du XIIe s. Les très beaux vernis bruns et émaux sont encore d’origine, de même que les épigraphies et les cuivres gravés.
(Extrait du site de l'Institut Royal du Patrimoine Artistique)

 

Le Carillon de la Collégiale Notre-Dame

Un site exceptionnel consacré au patrimoine  industriel, civil ou encore religieux pour lequell un documentaire particulièrement intéressant a été réalisé sur le Carillon de Huy.

 

A découvrir sur : http://tchorski.morkitu.org/1/huy-01.htm

 

Le Bethléem 

Passant sous l'"arvô" de la maison du doyen puis sous un second "arvô", la rue des Cloîtres nous mène sous le célèbre portail du Bethléem. Une grande ogive centrale (milieu du 14siècle) est consolidée par deux ogives latérales récentes (1890).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Deux arcs séparent un ensemble de scènes, images des premiers jours de la vie de Jésus : une Nativité avec, fait rare dans nos régions, une Vierge couchée ; un Enfant dans la crèche, réchauffé par l'âne et le bœuf ; une adoration des Rois Mages, et, dans la partie du haut, le massacre des innocents.

 

C'était le 6 Janvier 2015 !

Après une grande restauration, inauguration du Bethléem par la Ville de Huy, en collaboration avec l'asbl Septennales et le Centre Culturel de Huy.
Une mise en lumière unique faisait découvrir cette 5ème merveille de Huy et racontait poétiquement le récit de ce splendide chef-d'oeuvre.

 

Photo Jérôme Heymans, photographe indépendant - Collaborateur à l'Avenir Huy-Waremme

 

A découvrir...

 

https://round.me/tour/29545/view/71129/

 

https://youtu.be/jzMa-SJfw_c?t=21

 
 

 

HORAIRE ET TARIF DES VISITES DE LA COLLÉGIALE ET DU TRÉSOR

 

La Collégiale Notre-Dame est ouverte

Du 1er mai au 31 octobre 2017

tous les jours de 10h à 12h et de 13h à 18h.

Du 1er novembre au 30 avril 2017

tous les jours de 10h à 12h et de 13h à 16h. 

 

 L'église est toujours fermée le lundi !

 

 

 Comme pour les autres lieux de culte, veuillez

tenir compte des offices religieux.

Contact : M. le Doyen André Dawance - 085 21 20 05

 

Le Trésor est accessible :

 En saison touristique

 avril, mai juin, 1er au 15 septembre

tous les week-ends (sauf le lundi), de 14 h à 16 h 45.

En juillet et en août,

tous les jours (sauf le lundi), de 14 h à 16 h 45.

Nouveauté : tous les 1er dimanches du mois le trésor sera gratuit !

 

Sur demande pour les groupes :

Office du Tourisme ou uniquement sur rendez-vous

Jamais le lundi

Contact :

M. Vincent Bourguignon - Sacristain de la Collégiale Notre Dame de Huy

ou Mme Josiane BRUCK - 0496 02 70 65

 

Tarifs pour le Trésor

Adultes : 3 €

Enfants de - de 12 ans et étudiants Ville de Huy : gratuit

Groupe Adultes (12 pers. minimum) : 2 €

Groupe Etudiants (Hors ville de Huy) : 1 €